Jean-Baptiste Favory

écouter


04-Cosmos privé
07-Cigales
08-Alaporte1
09-Alaporte2
10-Quartz
11-L’eve future
12-Spartacus

Quelques explications


COSMOS PRIVE (extrait) 2005

Suite de fantasmes sonores, où les sons utilisés importent moins que leur enchevêtrement, où les sources sonores naturelles se mêlent aux instruments acoustiques, perdants ainsi leurs caractéristiques reconnaissables pour former des hybrides, des objets sonores en mutation.

CIGALES (Extrait de Leyendas Urbanas) 1997

Composée dans le cadre d’une résidence artistique à Monterrey au Mexique, cette pièce ne cesse de confronter les éléments sonores de Monterrey - une ville de trois millions d’habitants, proche de la frontière américaine - à ceux du désert... Le tumulte des boites de nuit, le chant des insectes de la Sierra Madre placent l’homme au centre d’une série de dualités où l’auditeur doit seul trouver sa place.
Commande de de la BF15, de l’Alliance Française et du Centro Alpha de Monterrey.
Mixage Dans les studios de Radio Nuevo-Leon à Monterrey.
Création : le 6 août 1997 dans le dôme Omnimax du planétarium de Monterrey.
Diffusions sur France-Culture (A.C.R) et Radio Nuevo-Leon.

MADISON 2004

Musique pour le théatre : « La passion d’Alexis » de Jean Gillibert.

A LA PORTE I -Entrée- 2007

Musique pour le théâtre : “A la porte”
de Vincent Delecroix, mise en scène par Marcel Bluwal. 2 molières en 2007.

A LA PORTE II -Ensemble- 2007

Musique pour le théâtre : “A la porte” de Vincent Delecroix.

QUARTZ 2004

Musique pour le théatre : « La passion d’Alexis » de Jean Gillibert.

L’ÈVE FUTURE (EXTRAIT) 1994

Pièce théâtrale concrète avec trois acteurs s’inspirant du roman de Villiers de L’îsle Adam, L’Ève Future écrit en 1886, où l’inventeur Edison use de ses connaissances scientifiques pour prendre la place de Dieu : créer un être vivant, une femme à son image, son idéal de pureté incarné...

SPARTACUS 1984

La première pièce : avec un ami, nous avons empilé les sons sur un quatre pistes à bande sans bien savoir quoi en faire...
A la relecture, j’ai ralenti la vitesse.